L'île Maurice vue par BOWLER, Thomas William (1812-69)

samedi 06 février 2021 15:34:11

L'île Maurice vue par BOWLER, Thomas William (1812-69)

La sucrerie de l'Etoile vers 1860 vue par BOWLER, Thomas William(1812-69)

La période Britannique à Maurice

Lors de la prise de l'ile par les anglais en 1810(Bataille de Grand Port) la population était de 80 000 habitants. 

La culture de la canne n'était guère plus importante que celle des autres denrées. 

Grâce à l'impulsion qui lui donna le gouverneur Farquhar.,l'industrie sucrière prit un véritable essor. 

La superficie cultivée augmenta de trois fois par rapport à ce qu'elle était en 1810 pour atteindre 28 000

arpents en 1825. 

Cents soixante sucreries fonctionnaient à Maurice, et la production augmenta rapidement de quelques centaines de tonnes à 10 000 tonnes. 

Les moulins étaient dotés de cylindres verticaux activés par des manèges de bœufs ou de mules et par la force hydraulique. C'est à Charles Telfair que l'on doit l'introduction en 1819, de cylindres horizontaux,alors qu'Adrien d'Epinay installait trois ans plus tard le premier moulin à vapeur à Belle Mare.

La suppression en 1825 des droits d'entrées du sucre importé en Angleterre encouragea le développement de l'industrie. A partir des années 1830, la perspective de l' abolition de l'esclavage fut cause d'un état d'inquiétude, car la main-d'oeuvre de l'industrie sucrière été intégralement fourni par les esclaves. Ils constituaient environ 75% d'une population de 100 000 âmes.

L'émancipation à eu lieu en 1835 et la production du sucre se stabilisa au cours de quelques années qui suivirent.

Toutefois grâce à l'arrivée des engagées indiens cette production repris la courbe ascendante. 

 



Retourner sur la liste complète des actualités

conditions générales de vente
Copyright 2012-2021 © Bourbon 1860 - Tous droits réservés. Design & Développement par MIDJ DEAL