Musée virtuel du Dodo et du Solitaire

 
Le Solitaire de Rodrigues

Le Solitaire de Rodrigues

Le Solitaire de L'île Rodrigues.

Voyage et aventure de Leguat

Créer une colonie dans les Mascareignes. Parvenus dans l'Océan Indien et faute d'avoir pu prendre pied à la Réunion, Leguat et sept de ses compagnons débarquèrent le 1er mai 1691 à l' île Rodrigues.. Premiers habitants connus de l'île, ils y demeureront deux ans, puis, sans nouvelles de leurs proches, tenteront de s'enfuir sur une embarcation de fortune et parviendront à atteindre Maurice où ils seront capturés par les Hollandais. Transférés, jugés et emprisonnés à Batavia (Java) puis finalement libérés, Leguat et deux de ses compagnons, seuls survivants, parviendront à rejoindre l'Europe après un périple de sept ans. La relation est notamment remarquable pour la description précise donnée par Leguat de la faune et de la flore de Rodrigues, dont plusieurs espèces endémiques aujourd'hui disparues, telles les tortues géantes ou le Solitaire, oiseau proche du Dodo.

 

 
Le Dodo de lisle de France(Maurice)

Le Dodo de lisle de France(Maurice)

Le dodo de l'isle de France(aujourd'hui Maurice).

La première fois par les marins hollandais sur l'île Maurice en 1598, le Dodo était un oiseau, debout environ 30 pouces de hauteur, un parent éloigné de la famille des pigeons. Moins d'un siècle après ses observations découverte de celui-ci a cessé. Errol Fuller Records 16 rapports écrits contemporains et 15 illustrations (une aquarelle enregistrée auparavant par la suite vendu dans ces chambres, 9 Juillet 2009, lot 596). En collaboration avec ceux-ci, un crâne à l'Ashmolean, un pied au British Museum (aujourd'hui perdu) et un crâne de Copenhague constituait toutes les données disponibles pour les ornithologues pour les deux siècles suivants. Linné à condition que le nom du binôme Raphus cucullatus en 1758, puis les charmantes synonyme ineptus Didus en 1766. En l'absence de restes fossiles encore découvert, certains érudits du XIXe siècle, même douté de l'existence de la Dodo. Ensuite, en 1865, George Clark (1807-1873) a obtenu la permission de creuser dans une tourbière, dans le sud-est de Maurice, dit La Mare aux Songes, et c'est à partir de cette excavation que la majorité des sous-fossiles restes tirer. Richard Owen a obtenu la première expédition sur le site et "n'a pas tardé à annoncer publiquement la découverte, mise en scène des conférences très médiatisées et des engagements publics en Janvier 1866, avant de publier la description de l'anatomie du Dodo en Octobre de cette année. Fuller liste de 25 institutions conservant des documents Dodo, mais très peu est maintenant entre des mains privées.


Dans l'édition d'un dictionnaire de  1758,on lit : Maurice (l'Isle), Mauritia, île d'Afrique située vers le 18e d. 30' de latitude méridionale. Elle a environ 15 lieues de circuit, et un hâvre excellent. Il y a des montagnes fort élevées, couvertes d'arbres verts pendant toute l'année, quantité de poissons, et des tortues de terre et de mer. On dit qu'il y en a de si grosses, qu'elles portent sur le dos trois ou quatre coquilles, sous chacune desquelles dix ou douze hommes pourraient se mettre à couvert. Il y a des vaches, des veaux marins, et des raies, dont une suffit pour deux repas de tout un équipage. On n'y trouve aucun animal à quatre pieds ; mais il y a toutes sortes d'oiseaux fort singuliers, qui se laissent prendre à la main, et des chauve-souris plus grosses que des pigeons, qui ont la tête comme des singes. Cette île n'est point habitée, quoique l'air y soit bon et le terrain assez fertile. Les Hollandais y abordèrent en 1598, et lui donnèrent son nom de celui du prince Maurice d'Orange, qui était à leur tête.

 
Dessin attribué à Joris Joostensz LAERLE

Dessin attribué à Joris Joostensz LAERLE

Dessin:

Mine de plomb sur papier dans Livre de bord du Gelderland, 1601-1603 La Haye, Nationaal Archief

Attribué à Joris Joostensz LAERLE 

conditions générales de vente
Copyright 2012-2019 © Bourbon 1860 - Tous droits réservés. Design & Développement par MIDJ DEAL